5.3 Aspect, esthétique et information

Il existe un très large nombre d’options permettant d’améliorer la qualité du plot et/ou d’ajouter un supplément d’information. Parmi lesquelles, il y a shape (Forme), size (Taille), color (Couleur) et alpha (Transparence).

Pour commencer, disons que nous aimerons, par exemple, changer la forme des points de notre graphique en utilisant une des formes suivantes.

En fonction de l’objectif visé, on peut soit modifier cela “manuellement” ou faire varier la forme en fonction des valeurs prises par une autre variable. Dans ce dernier cas, il faut placer shape à l’intérieur de aes.

Suivant le même principe, on peut modifier la couleur, la taille et/ou la transparence des points. Voici quelques exemples

L’argument alpha prend une valeur comprise entre 0 (transparence totale) et 1 (opacité totale) et permet de réduire le problème du chevauchement des points. Pour mieux comprendre cet aspect, considérant la variable displ. Cette vraible contient beaucoup de valeurs identiques. Comme vous pouvez le constater avec table(mpg$displ). Cette variable contient beaucoup de valeurs identiques impossibles à repérer sur un plot classique.

Un autre outil très utile qui permet de représenter les points sans qu’ils se chevauchent est geom_jitter (à utiliser avec beaucoup de précaution!).

Vous pouvez mixer plusieures geoms et/ou plusieures options (shape, color, size, alpha, …) pour construire des graphiques de plus en plus complexes.

Remarque: Le mappage via la fonction aes(), càd la mise en relation entre une variable et un attribut graphique, s’applique à toutes les couches du graphique sauf lorsqu’il est déclaré localement à l’intérieur d’un geom. Dans ce cas, le mappage ne s’applique qu’au geom en question. Voici un exemple.